Moulin de Rouillon

Notre ami Edouard de Bondy, qui habite le moulin de Rouillon, en aval du Beuvron  (dernier moulin avant le confluent avec la Loire), nous a transmis quelques photos des travaux qu’il vient de terminer pour remettre en route une production hydroélectrique sur son site.

le-moulin-Rouillon

« Vous m’avez demandé quelques photos sur les travaux de réhabilitation de notre moulin. C’est bien volontiers que je vous les fais parvenir ci-dessous.

Le moulin de Rouillon date du XIIe siècle, et est resté en activité jusqu’à la fin des années 50. Il était équipé de deux roues entraînant chacune deux paires de meules. En 1925, une des deux roues a été remplacée par une turbine. C’est cette dernière, restée inactive pendant plus de 50 ans que nous avons remis en route.canal-alimentation

Ce fut un chantier assez ardu, car la chambre d’eau était pleine de résidus de toutes sortes, cailloux, vieilles bouteilles, morceaux de bois… la plupart des mécanismes étaient bloqués par la rouille, etc.Le canal de fuite

Nous avons consolidé le chenal de sortie qui était obstrué par les racines des arbres en bordure de la rive, consolidé l’aspirateur, et changé la barrière de bois en amont contre une grille métallique plus efficace, doublée par une prégrille flottante ; nous avons remplacé les étages de poulies et courroies de la salle des machines par un multiplicateur moderne, remplacé le vieil alternateur par une génératrice asynchrone pilotée par une armoire de commande, et asservi la vanne d’alimentation ainsi que les directrices de la turbine.La génératrice

Cela a duré un an.L'armoire de commande

L’ensemble tourne maintenant depuis trois semaines, et produit de l’électricité pour EDF.

Ouf ! »

La grille

Edouard de Bondy