D’abord le moulin, maintenant le jardin… Champ-Martin sept ans après
Certains d’entre vous ont entendu nos demandes, ils nous ont donné des nouvelles récentes de leur moulin. Alain Lechat nous avait conté par le détail dans la revue n° 8, les étapes de la renaissance de Champ-Martin à Graçay (Indre). Depuis l’achat de son moulin caché sous les ronces, jusqu’à la remise en route de la roue produisant son électricité. Aujourd’hui, sa petite fille, Morgane nous envoie quelques lignes agrémentées de photos de l’environnement du moulin.
« Après la réfection totale du moulin, de sa toiture, le nettoyage du bief, puis la reconstruction de la roue, mon grand-père également amoureux de la nature s’affaire maintenant à aménager le terrain pour le rendre plus accueillant et agréable à contempler. Toute la rive du bief entre le barrage en amont et le moulin a été nettoyée et dégagée des arbres que les vents forts avaient couchés, la promenade y est maintenant agréable. Un jardin de rocaille a été aménagé et les abords immédiats du moulin présentent maintenant une végétation plus disciplinée et plus fleurie. Un lit-cage décoré sert de canapé de plein air… »
Nous sommes allés à Champ-Martin en septembre. Un coup de vent y était passé à nouveau, plusieurs arbres en avaient fait les frais. Heureusement, la Poclain toujours en état a quitté son abri pour aider au nettoyage de la zone endommagée.
J.-P. Rabier