La semaine des rivièresC’est le nom d’une des manifestations autour de l’eau, qui pour la 5e année vient de se dérouler du 31 mai au 7 juin 2015, cette année en Région Centre.
Organisée ici, par l’Agence de l’eau et par la région Centre, et les syndicats de rivière qui font visiter à leurs confrères, aux professionnels du monde de l’eau, à des élus et au public, des réalisations emblématiques d’aménagement, de restauration, d’entretien sur différents cours d’eau, à la suite des contrats de bassin au financement desquels la région et l’agence de l’eau participent.
Si tous les cas possibles de restauration (même douloureux pour nous) peuvent être envisagés, jusqu’à ce jour dans notre Loir-et-Cher, nous n’avons connu que re-naturations, travaux sur la végétation et re-méandrages.
La couverture du programme (ci-contre) montre un chantier de jeunes participant à la mise en place de « banquettes » pour créer un re-méandrage à un endroit où la Cisse avait été excessivement canalisée.

Cette année, j’attire votre attention sur deux exemples où les syndicats semblent cultiver les meilleures relations avec le monde des moulins :
– Une visite dans Romorantin sur les bords de Sauldre, organisée par Agnès Couffrant du SMABS (syndicat mixte du bassin de la Sauldre) relatée dans la Nouvelle République du 4 juin.
Semaine des rivières« Les moulins sont à l’origine du développement industriel de la ville… il y avait une trentaine de roues sur Romorantin… la Sauldre abrite encore quelques moulins de production électrique… »
On cite les passes à poissons installées. Surtout destinées aux anguilles, elles sont discrètes car creusées dans l’épaisseur des bajoyers devant le musée de Sologne (ancien moulin du Chapître).

– Le syndicat du Loir (SIERAVL) a prévu lui aussi plusieurs manifestations. L’une d’entre elles, le 1er juin, à Saint-Hilaire-la-Gravelle consacrée aux plantes invasives des rivières (jussie, renouée). Mais auparavant, le rendez-vous des participants était donné quelques kilomètres en aval, au moulin de Moncé à Saint-Firmin-des-Prés où Alain Godillon a montré au président Philippe Chambrier entouré de Natacha Mosnier et Laure Bultheel, et aux autres visiteurs, que l’entretien des berges était impeccable, le fonctionnement des vannages sans faille, le patrimoine entretenu. Alain Godillon, dans un cours détaillé sur les outils et la mouture, démontra que ce patrimoine avait un intérêt historique certain.
Le président Chambrier nous a appris qu’il souhaitait renouveler l’expérience des réunions de fin juin-début juillet avec les meuniers que son prédécesseur avait mises en place depuis quelques années.
Semaine des rivières Semaine des rivières Semaine des rivières Semaine des rivières