Home / Non classé / Journée du patrimoine de pays et des moulins 2012

Journée du patrimoine de pays et des moulins 2012

7 moulins de l’ASME ont ouvert leurs portes au public les 16 et 17 juin 2012. (trois seulement l’avaient fait en 2011)

Ce fut un succès puisqu’entre 1300 et 1400 personnes les ont visités, majoritairement le dimanche. En effet, cette année la manifestation pouvait se dérouler sur deux jours, mais la pluie du samedi a dû en dissuader plus d’un de se rendre dans un décor souvent champêtre.

Du nord au sud :
•Le moulin de Moncé à St Firmin des Prés a reçu 250 personnes pendant les deux jours,
•Le moulin de Chantereine à Villiers  en a reçu 159, majoritairement le dimanche.
•L’entreprise Minier au moulin de Varenne à Naveil  qui s’était pourtant décidée un peu tard et n’avait pas pu figurer dans les programmes lancés en amont de l’évènement en a accueilli 150 le dimanche.
•Le moulin d’Arrivay à Fossé a hélas manqué de bénévoles pour accueillir et a donc limité ses horaires de réception au dimanche après-midi. Il n’a vu que 50 personnes (mais en avait reçu plusieurs centaines lors de la fête au moulin 4 semaines auparavant !)
•Rochechouard à Suèvres  en a reçu 120 le samedi, 200 le dimanche (et 40 dans une dégustation « en aveugle » organisée hors du moulin).
•Le moulin de Montcellereux  à Mer a vu passer 60 personnes le samedi et 140 le dimanche.
•Enfin en Sologne, le charmant moulin de Ponthibault avec deux expositions et la présence d’un viticulteur bordelais a attiré à Chaon un total de 200 personnes pour les deux jours.
L’ASME (et la FFAM) remercient  les propriétaires ou les bénévoles d’associations qui ont investi du temps dans la préparation puis dans l’organisation des visites, ainsi que les artisans qui ont organisé les présentations gastronomiques. L’intérêt du public pour les roues, les engrenages, les meules et leur environnement aquatique attirera sans doute l’attention de l’administration sur la nécessité de ne pas sacrifier ce qui reste de ce patrimoine.
Seuls Chantereine (Natalie Tessier) et Montcellereux (Jean-Pierre Rabier), qui ouvraient pour la première fois, nous ont communiqué des illustrations. Nous complèterons le reportage dès l’arrivée d’autres photos ou anecdotes.

Moulin de Chantereine
Voici Natalie (collier rouge) avec un groupe de visiteurs. Des produits de la Coopérative de Villiers attendent sous le dais.
oue du moulin de Chantereine
La roue tournante de Chantereine.
Moulin de Chantereine
Les ouvrages en pierre sont en très bon état.

Et enfin le spot que France 3 a consacré au moulin et à sa meunière le samedi 16 juin à 19 h 30.
[pro-player width=’574′ height=’362′ type=’video’ image=’http://www.moulinsaeau-41.org/wp-content/uploads/video/Chantereine_FR3.jpg’]http://www.moulinsaeau-41.org/wp-content/uploads/video/Chantereine_FR3.f4v[/pro-player]

Pour Montcellereux, dans l’ordre de la visite :

Moulin de Montcellereux
Le moulin, vue extérieure avec la Tronne. La roue est dans le bâtiment étroit à droite.
Moulin de Montcellereux
La roue reconstruite en totalité en mai 2009

 

Moulin de Montcellereux
Quelques photos des étapes de la reconstruction avec Alain Proust, mécanicien en moulins.

 

 

 

 

Moulin de Montcellereux
La dynamo ; la première a été installée en 1911. Celle-ci date de 1953.
Moulin de Montcellereux
Passage au rez-de-chaussée. Toute la transmission, rouet, pignons, couronne, et même un régulateur à boules ont été conservés. Tout ceci tournait dimanche.
Moulin de Montcellereux
Premier étage : la paire de meules découvertes, avec leurs outils de rhabillage.
Moulin de Montcellereux
À côté l’archure (c’est-à-dire la carrosserie des meules) avec la trémie.

Mais le moulin a transféré la fabrication de la farine panifiable des meules vers des broyeurs et convertisseurs à cylindres plus modernes dès 1911, et il n’a cessé son activité farinière que fin 1968.
À la revente du contingent, le matériel de production a dû être démonté, mais pas question de faire l’impasse sur 57 ans d’histoire postérieurement aux meules. Des photos des broyeurs Carron (fabriqués à Meung sur Loire) ont été conservées, des photos du plansichter également. On peut même voir des photos de diverses générations de broyeurs de 1911, puis des années 30, années 60, et 2000.

Moulin de Montcellereux
Des photos des broyeurs Carron (fabriqués à Meung sur Loire) ont été conservées, des photos du plansichter également. On peut même voir des photos de diverses générations de broyeurs de 1911, puis des années 30, années 60, et 2000.

De la même manière, les photos des  camions et de leurs chauffeurs ont été retrouvées de 1938 jusqu’à la cessation d’activité, et étaient présentées sur le toboggan à sacs qui servait à leur chargement.

Moulin de Montcellereux
les photos des camions et de leurs chauffeurs ont été retrouvées de 1938 jusqu’à la cessation d’activité, et étaient présentées sur le toboggan à sacs qui servait à leur chargement.
Moulin de Montcellereux
les photos des camions et de leurs chauffeurs ont été retrouvées de 1938 jusqu’à la cessation d’activité, et étaient présentées sur le toboggan à sacs qui servait à leur chargement.

Laisser un commentaire

Top